J'ai entre 18 et 49 ans
Qui ? Sont éligibles à la vaccination, les personnes entre 18 et 49 ans inclus atteintes de :

  • cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés, transplantées d’organes solides, transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes, atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection;
  • trisomie 21.


Où se faire vacciner ? Dans un centre de vaccination.


J'ai entre 50 et 54 ans...
... et je souffre d'une ou plusieurs comorbidités
Qui ? Sont éligibles à la vaccination, les personnes entre 50 et 54 ans inclus souffrant d’une ou plusieurs de ces comorbidités :

  • les pathologies cardiovasculaires ;
  • l'hypertension artérielle compliquée ;
  • un antécédent d’accident vasculaire cérébral ;
  • une insuffisance cardiaque ;
  • des diabètes de type 1 et 2 ;
  • des pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d’une infection virale, notamment ;
  • une sclérose en plaques ;
  • un syndrome d’apnées du sommeil ;
  • une mucoviscidose...


Où se faire vacciner ? Dans un centre de vaccination.


... et je suis une personne vulnérable à très haut risque
Qui ? Il s’agit des personnes adultes atteintes de :

  • cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés, transplantées d’organes solides, transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes, atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection;
  • trisomie 21.


Où se faire vacciner ? Dans un centre de vaccination avec une prescription médicale.


J'ai entre 55 et 69 ans...
... et je souffre d'une ou plusieurs comorbidités
Qui ? Sont éligibles à la vaccination, les personnes entre 50 et 54 ans inclus souffrant d’une ou plusieurs comorbidités (détails dans le lien).

Où se faire vacciner ? Chez leur médecin traitant ou médecin du travail, en pharmacie, ou sur leur lieu de soin.


... et je suis une personne vulnérable à très haut risque
Qui ? Il s’agit des personnes adultes atteintes de :

  • cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés, transplantées d’organes solides, transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes, atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection;
  • trisomie 21.


Où se faire vacciner ? Chez leur médecin traitant ou médecin du travail, en pharmacie, sur leur lieu de soin ou, avec prescription médicale, dans un centre de vaccination.


Je suis en situation de handicap
Qui ? Les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, et hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM).
Où se faire vacciner ? Dans les MAS et FAM.

J'ai plus de 70 ans
Qui ? L’ensemble des personnes de 70 ans et plus, quel que soit leur lieu de vie (en établissements ou à domicile).
Où se faire vacciner ? Chez leur médecin traitant, en centre de vaccination ou dans leur établissement (Ehpad, USLD, par exemple).

Cas particulier : je suis enceinte
Au vu des données actuelles, la Haute autorité de santé (HAS) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) estiment que la vaccination est à évaluer chez les femmes enceintes au cas par cas, d’autant plus si elles présentent une comorbidité ou sont susceptibles d’être en contact avec des personnes infectées du fait de leur activité professionnelle.
Cette évaluation doit être faite en étroite concertation avec le médecin, la sage-femme ou le gynécologue de ladite femme enceinte.

Par ailleurs, selon la HAS et l’ANSM, sur la base des mécanismes biologiques, il n’y a pas d’effet attendu chez le nourrisson et l’enfant allaités par une femme vaccinée.
LeMedecin.fr
Vous êtes professionnel de santé ? Espace Pro Espace patient

Vaccination COVID